Mis à jour le 16 décembre 2020

Meilleurs voeux 2021

Compte tenu du contexte sanitaire, la traditionnelle cérémonie des vœux est annulée.

Igor Semo
Maire de Saint-Maurice
Vice-président du Territoire Paris Est Marne & Bois

le Conseil municipal et le personnel communal

vous souhaitent une très bonne année 2021.

 

 

Visionnez ici le message vidéo d'Igor Semo


Signification des illustrations :

Le trèfle à quatre feuilles

Qui n’a jamais essayé de trouver un trèfle à quatre feuilles ? Tomber sur ce porte-bonheur est pourtant rare : 1 chance sur 10 000 ! Les quatre feuilles représentent la foi, l’espoir, la chance et l’amour. Avec du trèfle en main, ces quatre aspects de votre vie pourraient s’améliorer ! Et il paraîtrait qu’en le glissant dans la poche de l'être aimé, vous pourriez l'attacher jusqu'à l'éternité : ça ne coûte rien d’essayer…

Le fer à cheval

Porte-bonheur le plus répandu aux États-Unis, on le retrouve également dans l’art islamique et égyptien. Pour porter chance au foyer, il suffirait de suspendre le fer au-dessus de la porte de la maison. Oui, mais dans quel sens ? C’est là que ça se complique… Certains pensent que les pointes vers le haut permettent d’attraper la chance, d’autres sont convaincus que les pointes tournées vers le bas la distribuent aux passants. Alors que fer ?

La coccinelle

Si une coccinelle, belle demoiselle, vient se poser sur vous, alors le bonheur sera au rendez-vous ! Et si vous avez le temps de compter ses points noirs, vous connaîtrez le nombre d’heureux mois qu’elle vous offre. Qui a dit que les insectes étaient nuisibles ?

Le scarabée

Dans la civilisation égyptienne, le scarabée est considéré comme un porte-bonheur très puissant, apportant vie éternelle et création perpétuelle à celui qui le porte. Des historiens pensent qu’à sa façon de rouler la bouse sur le sol, ce petit coléoptère représente la course du soleil, répétée chaque jour. Cet insecte a aussi pour particularité de pondre ses œufs dans le corps d’animaux morts : certains y voient le symbole du cycle de la vie, où la naissance prend place après la mort. Et puis, avec ses belles couleurs irisées, ce petit animal est plutôt agréable à regarder, non ?

Le gland

Le gland comme porte-bonheur remonte à une époque bien lointaine. On raconte que les sorcières, magiciens et guérisseurs se les échangeaient pour s’assurer de leur protection respective. Selon la légende, en porter un permettrait de rester en bonne santé, et, au cas où on serait déjà malade, il atténuerait la douleur et permettrait une guérison plus rapide. Alors, partons tous en forêt faire des provisions !

Le Maneki Neko

Au Japon, on mise sur le Maneki Neko, statuette représentant un petit chat à la patte levée. Pour atteindre le bonheur en général, il doit lever la patte droite. Pour la prospérité d’un commerce, c’est sa patte gauche. Et si chat marchait ?

L’éléphant

Porte-bonheur commun à toute l’Asie, l’éléphant, par sa silhouette imposante, symbolise la force, le pouvoir ou encore la sagesse. De nombreuses personnes mettent une statuette à l’entrée de leur maison ou de leur commerce pour attirer la chance. Avec un tel porte-bonheur, aucune possibilité de se tromper !

L’étoile filante

Vous avez certainement déjà passé une soirée à admirer le ciel… Et peut-être avez-vous pu voir passer une étoile filante ? Alors, vous avez fermé les yeux, vous avez fait un vœu, et, peut-être s’est-il réalisé ? Ce qui est certain, c’est qu’il est toujours bon d’avoir la tête dans les étoiles…

Les dés

L’origine des dés comme porte-bonheur est assez récente. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les pilotes de chasse savaient qu’ils avaient peu de chance de revenir sains et saufs. C’est pourquoi certains portaient sur eux des objets liés au hasard, au jeu, comme un espoir auquel se raccrocher. Et quand les dés sont jetés, le temps est arrêté !

La boule de billard numéro 8

Dans ce jeu technique, elle est la dernière boule à faire sortir du jeu. Il est donc tout naturel de l’associer au but à atteindre dans la vie ! Elle symbolise aussi la longévité : équipé de ce porte-bonheur, on serait le dernier à partir, à mourir… Et n’oublions pas que le chiffre 8 représente l’infini puisqu’il n’a aucune extrémité. L’éternité ? Yes, we canne !

Le brin de muguet

Le 1er mai, offre un brin de muguet ! C’est ce que fit, à l’origine, le roi Charles IX, en parant toutes les Dames de la Cour de cette fleur blanche. Et c’est en 1900 que cette tradition devient populaire lorsque de grands couturiers parisiens en offrent à toutes les femmes. Vivement le joli mois de mai !

L’attrape-rêves

Ce porte-bonheur est issu de la tribu amérindienne des Chippewas. Telle une toile d’araignée, forme inspirée de la légende d´Asibikaashi, femme-araignée protectrice des enfants, l’attrape-rêve capture les cauchemars pendant la nuit en laissant les beaux rêves s’évader. Au matin, les cauchemars seraient alors détruits par la lumière du jour. Et puis, cela fait un joli mobile à accrocher au-dessus du lit de nos petits bambins !

Le cochon

« Glücksschwein » signifie «cochon chanceux» en allemand. Dans le Nord de l’Europe, cet animal pouvant, au premier abord, paraître sale et malodorant, est considéré comme porte-bonheur. Il apporterait chance et fertilité. Pas étonnant qu’on en fasse des tirelires à travers le monde, espérant que la moindre pièce se multiplie ! Essayons, et on « verrat » si ça marche…

Le Nazar Boncuk

Il arrive parfois que des personnes malveillantes nous souhaitent du mal. Pour s’en protéger, les Turcs misent sur le Nazar Boncuk (“mauvais œil”), qu’ils portent généralement sous forme de bijou. Mauvaises langues, on vous a à l’œil !

Le pompon du marin

Selon la légende, le pompon rouge aurait été ajouté au bâchi (le chapeau des marins) suite à l’inauguration du Pont Impérial de Brest. Un marin se serait cogné la tête violemment. L’impératrice Eugénie aurait alors essuyé le sang avec un mouchoir, devenu rouge. Le pompon serait donc un clin d’œil à ce geste de compassion. Pour que la chance soit de votre côté, il vous faut toucher le pompon d’un marin avec votre index gauche… Mais garde à vous s’il vous voit !

Le chiffre « 7 »

Présent dans de nombreuses religions, le chiffre 7 comme porte-bonheur ou chiffre « sacré » est aussi culturel. Il se retrouve partout autour de nous. Déjà, nos semaines sont constituées de 7 jours, correspondant à la durée d’un cycle de la lune. Chez l’enfant, on considère que l’âge de raison se situe autour des 7 ans. En science, les éléments chimiques, dans la table de Mendeleïev, sont classés en 7 lignes horizontales. Et enfin, dans les écrits littéraires, comme dans les films, il revient sans cesse : 7 ans au Tibet, Seven, Blanche-Neige et les 7 nains… Savez-vous quelle est la 7e planète du Petit Prince ? La Terre ! Et dans Le loup et les 7 chevreaux, qui sauve tout le monde ? Le 7e ! Jeu, sept et match !

L’arc-en-ciel

Apparaissant entre pluie et soleil, l’arc en ciel fait le lien entre la terre et le ciel, comme un pont qui symboliserait la réconciliation, la paix. Par ses sept couleurs, qui sont reprises sur le drapeau de la communauté LGBTQ+, il représente l’harmonie et la diversité. La légende veut qu’au pied de chaque arc-en-ciel se trouve un trésor caché par un lutin. Encore faut-il pouvoir l’atteindre…