Toutes les actualités

Urbanisme

Projet de restructuration des Hôpitaux de Saint-Maurice

Les Hôpitaux de Saint-Maurice regroupent depuis 2011 l’Hôpital National et l’Hôpital Esquirol. Cet établissement hospitalier départemental, situé au coeur de notre ville, souhaite moderniser son parcours de soin en cédant la partie sud du site Esquirol. Ce dossier sensible a fait l’objet d’un voeu voté à l’unanimité lors du dernier Conseil municipal. Explications.

RAPPEL HISTORIQUE

Les Hôpitaux regroupent deux établissements historiques : l’Asile national des convalescents et l’hôpital Esquirol.

L’Asile est construit sous l’impulsion de Napoléon III dans le cadre des grands travaux de rénovation confiés au préfet Hausmann à partir de 1853. Il ouvre en 1857 et connaît immédiatement un grand succès. L’établissement est destiné en priorité aux ouvriers qui travaillent sur les chantiers de la rénovation de Paris. En 1992, l’établissement prend le nom d’Hôpital National de Saint-Maurice.

L’hôpital Esquirol est envisagé dès 1641 lorsque Sébastien Leblanc, alors conseiller du roi Louis XIII, fait donation aux frères de la Charité d’un terrain avec maisons, afin d’y accueillir et d’y soigner les malades les plus pauvres.
En 1645, un premier hospice de 7 lits est ouvert à destination des pauvres et des insensés. En 1720, l’hospice héberge entre autres des malades mentaux, des « polissons » coupables de libertinage ou de mauvaise conduite ou des « réclusionnaires ». Il ferme ses portes en 1792, suite à la suppression des ordres religieux puis rouvre en 1797. En 1825, Jean-Étienne-Dominique Esquirol, médecin-chef de l’asile, contribue au développement de techniques qui considèrent le malade comme un individu à isoler pour mieux le soigner.
Le bâtiment actuel est une construction symétrique et régulière avec une masse imposante qui doit favoriser le «repos de l’esprit». L’édifice, orienté vers le sud, à flanc de coteau et dépourvu d’étages élevés, est réalisé par l’architecte Émile Gilbert entre 1838 et 1886. Le bâtiment est devenu le prototype de l’architecture asilaire. Le style néo-classique de l’édifice démontre l’intérêt de l’époque pour le monumental. Il est aussi fortement marqué par la Renaissance italienne et les grandes villas romaines de l’époque d’Auguste. Aujourd’hui, il est classé aux monuments historiques.

ACTIVITÉ ACTUELLE DE L’HÔPITAL ESQUIROL

Cette structure comporte un service de psychiatrie générale et un service de pédopsychiatrie. Les unités d’hospitalisation présentes sur le site prennent en charge des adultes nécessitant une hospitalisation pour des soins continus.

PROJET DE RESTRUCTURATION

Dans le cadre de la modernisation du parcours de soin et de la création des groupements hospitaliers de territoire, les Hôpitaux de Saint-Maurice envisagent de restructurer leur patrimoine.
Une parcelle de 6 hectares sur 30 (dont 23 000 m2 de bâtiments) située sur le site Esquirol pourrait être cédée. Cette dernière inclut le bâtiment des communs, les bâtiments A et D, la cour d’honneur, la crèche, les voiries et les espaces verts qui les entourent.
Le but de la direction des Hôpitaux est de regrouper l’ensemble de l’offre de soins sur le site de l’Hôpital national en libérant les locaux au sud, mais aussi la construction d’un bâtiment neuf pour la psychiatrie, au nord. La cession à des promoteurs immobiliers financerait cette opération.

LA POSITION DE LA VILLE

Le devenir des Hôpitaux de Saint-Maurice est un enjeu majeur pour la prochaine décennie. Nous sommes conscients de la nécessité d’une modernisation afin d’améliorer l’accompagnement des patients et les conditions de travail des personnels soignants.
Mais la Ville doit être au coeur du projet en cas de reconversion d’Esquirol en logements.
Les impacts sur les services et les équipements publics (crèches, écoles, mobilité, espaces verts, préservation du patrimoine…) sont considérables.
Forte de ses compétences en urbanisme, la Ville entend maîtriser un tel projet de reconversion qui ne peut dépendre du meilleur prix offert par un promoteur immobilier aux Hôpitaux.
Unanime, le Conseil municipal a tenu à le rappeler avec force. Ouverture au dialogue et détermination à défendre les intérêts des habitants sont nos lignes directrices.

Igor Semo

Téléchargez le Voeu voté à l'unanimité par le Conseil municipal.

Voir le lieu